COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Littérature étrangère (Turquie)

Ali et Ramazan, le roman de Perihan Magden, est enfin disponible en français. Photo de l'auteur ©Muhsin Akgün

Ali et Ramazan de Perihan Mağden
Roman paru aux éditions Publie Net (version papier et numérique). Traduit du turc par Canan Marasligil.

Perihan Mağden signe un roman coup de poing et nous emmène au cœur d'une histoire d'amour entre deux garçons orphelins tentant de survivre dans la Turquie des années 80-90. Ce roman tiré d'un fait divers est tissé à coups de phrases brèves, de ponctuation déconcertante et d'émotion, sans jamais tomber dans le sentimentalisme. C'est là la force de l'écriture de Mağden qui est sans aucun doute parmi les plus importants auteurs de la littérature contemporaine turque. 

Ali et Ramazan sont deux enfants. Ils sont orphelins. Ils se rencontrent dans la cour de pierre dans un orphelinat d'Istanbul. Ils tombent amoureux. Depuis leur naissance jusqu'à leurs dix-huit ans, quand ils se retrouvent à la rue. Du service militaire au manque d'emploi. Ali et Ramazan vivent et tentent de survivre dans cette ville qui leur est cruelle. Pas très longtemps. Ils meurent tragiquement. Tout ce qu'il nous reste de ces garçons, ce sont des coupures de journaux que Perihan Mağden ravive. À travers les pages de ce court roman, à coups de phrases brèves, de ponctuation déconcertante et d'émotion, sans jamais tomber dans le sentimentalisme, Mağden redonne vie à ces enfants de la page trois. 

Publié en 2010, Ali ile Ramazan a été très bien reçu par la presse littéraire ainsi que par le public en Turquie. Le roman a été adapté au théâtre en octobre 2013 par la compagnie Studio 4 Istanbul et a été traduit dans de nombreuses langues à travers le monde, entre autres en anglais et en allemand. C'est la première fois depuis dix ans que le travail de Perihan Mağden est disponible en français, ici dans une traduction de Canan Marasligil, d'abord présenté en format numérique durant l'automne, le roman est enfin disponible en version papier. Publie.Net et Canan Marasligil souhaitent ensemble continuer ce travail de traduction afin de faire connaître l'œuvre de cette auteur extraordinaire aux lecteurs francophones.

À travers son œuvre, Perihan Mağden nous raconte l’histoire de ceux que la société oublie, ceux qui se retrouvent à la page des faits divers dans les journaux, qui se perdent dans la grandeur de la ville et dans l’angoisse de l’adolescence. Tous ces personnages sont victimes du regard d’une société intolérante face à ceux qui sont différents ou dans le besoin. Les oubliés de la société, les rejetés du gouvernement, de l’armée, de leurs parents... Et le génie de Perihan Mağden est de raconter ces vies, parfois trop courtes comme c’est le cas pour Ali et Ramazan, sans pathos ni utiliser de clichés. Perihan Mağden nous montre l’humain et non la victime. Elle ne veut pas que l’on pleure sur le sort de ces personnages, elle nous pousse à nous rappeler que nous sommes avant tout humains. 

"L'histoire tragique de Ali et Ramazan m'a hantée pendant des années et des années, parce qu'à un niveau profond et authentique je me suis associée à ces orphelins. Peut-être même (d'une manière perverse) je me suis identifiée à eux. Lorsque j'écrivais le roman, j'étais Ramazan : pas vraiment Ali, mais tellement m'a tiré vers lui, vers eux. J'avais les photographies de leur scène de crime, leurs clichés anthropométriques, le corps de Ramazan étalé sur le sol : elles étaient sur mon bureau pendant toute la période d'écriture du roman. Elles étaient dans un dossier : pas toujours visibles (cela aurait été trop) ; mais constamment sur mon bureau, me rappelant à quel point leur histoire fut triste, si réelle, si inévitable."  

–Perihan Mağden au sujet de Ali et Ramazan (lire l'entretien complet).

À lire aussi, un article sur le processus de traduction du roman de Perihan Mağden, Traduire Ali et Ramazan et un portrait de Perihan Mağden, par Canan Marasligil.


INFOS PRATIQUES

Couverture de Ali et Ramazan. Photo ©Annakarin Quinto.

Couverture de Ali et Ramazan. Photo ©Annakarin Quinto.

Ali et Ramazan est disponible en version numérique depuis le 28 octobre 2013 et maintenant en version papier, en vente dans toutes les librairies numériques, sur le site de Publie.Net ainsi que dans les librairies partenaires. La version papier peut également être commandée directement sur publie.papier.

  • Photo de couverture : © Annakarin Quinto
  • Auteur : Perihan Mağden
  • Traduction : Canan Marasligil
  • Préparation éditoriale : Christine Jeanney et Jean-Yves Fick
  • Éditeur : publie.net
  • Prix numérique : 5,99€
  • Prix papier (version numérique incluse) : 15,98€
  • ISBN numérique : 978-2-8145-0762-3
  • ISBN papier : 978-2-8145-9762-4
  • Nombre de pages : 268

À PROPOS DE L'AUTEUR

Perihan Mağden photographiée chez elle par Muhsin Akgün. ©Muhsin Akgün.

Perihan Mağden (1960) a écrit et publié des romans, de la poésie, de nombreux essais et éditoriaux dans la presse, certains lui ayant valu d'être poursuivie en justice. Fin 2005, Mağden prend la défense dans un éditorial d'un jeune objecteur de conscience emprisonné, ce qui lui vaut d'être attaquée en justice par l'armée. Huée par une foule hostile lors de son procès, elle est finalement acquittée. Elle a également été récemment poursuivie en justice par le Premier Ministre turc pour un des ces articles dans le quotidien Taraf.

Perihan Mağden écrit de nombreux romans depuis 1991, traduits à travers le monde. Seul son premier roman Meurtres d’enfants messagers (1991) a été publié jusqu'à présent en français (2003, Actes Sud). Ses autres romans incluent Le compagnon (1994), Le roman de deux jeunes filles (2002) adapté au cinéma par Kutluğ Ataman, Qui fuyons-nous, maman ? (2007) explorant la relation entre une mère fugitive avec sa fille, et Ali et Ramazan (2010) adapté au théâtre en 2013. Son dernier roman Blessure de Star (2013) raconte l'obsession d'une jeune fille envers une pop star. 

Depuis novembre 2013, Mağden qui analyse de près la culture populaire et ses liens avec la société et la politique, écrit des chroniques pour Ekranella, un site de chroniques dédié aux séries télévisées. Elle vient actuellement de terminer une collection d'essais qui sera publiée en avril 2014 en Turquie.

Perihan Mağden vit à Istanbul.


À PROPOS DE LA TRADUCTRICE

Canan Marasligil (1979) est auteur, traductrice littéraire, éditrice & scénariste installée à Amsterdam. Elle travaille en littérature et BD, avec un intérêt particulier pour la littérature contemporaine turque, et pour la BD de pays tels que la Turquie, l’Algérie et le Royaume-Uni. À travers ses projets créatifs et les activités culturelles qu’elle organise, elle tente entre autres d’explorer de nouvelles possibilités de création, de questionner les récits officiels et de défendre la liberté d’expression. Elle est responsable de la collection Meydan | La place aux sein des éditions publie.net, anthologie majeure d’auteurs contemporains turcs. Le premier volume est paru en janvier 2012, le second en avril 2013. Elle édite aussi ce site web accompagnant Meydan | La place pour explorer les sons et les textes contemporains de Turquie. 

À PROPOS DE PUBLIE.NET

Publie.net est une maison d'édition fondée en 2008 par François Bon. L'équipe est constituée de responsables de collections, relecteurs, codeurs et metteurs en pages, autour desquels gravite un noyau dur d'auteurs, de traducteurs, de photographes et performers en tous genres. Publie.net publie de la littérature contemporaine — voir le catalogue dans différents genres : poésie, littérature, polar, à la croisée parfois de la SF, essais, science-fiction ancienne, art, photographie, rock, traductions — ainsi que des classiques. Expérimentant, en numérique (éditorialement et techniquement) comme en papier, puisque la maison est associée avec Hachette en ce qui concerne la proposition de livres imprimés à la demande (Print on Demand).