Meydan | La Place Vol.2

Meydan | La Place Vol.2, Sons, Musique

Auteurs : Miray Kurtuluş et Tan Tunçağ du groupe Mira

« Mira » est une étoile en train de mourir. C’est le nom qu’ont choisi Miray Kurtuluş et Tan Tunçağ en fondant Mira. Tous deux ont déjà partagé leurs talents musicaux à travers leurs autres groupes respectifs : Nada et Portecho. Mira sort son premier album Eve Dönmeliyim Je devrais rentrer chez moi en 2008, et le second Ayda Kahvaltı Petit-déjeuner sur la lune en 2012, dont fait partie la chanson « Sular Yükseliyor | Les eaux s’élèvent », présentée dans le second volume de Meydan | La Place.

Miray Kurtuluş commence à faire de la musique tandis qu’elle étudie le cinéma à l’université francophone de Galatasaray à Istanbul. Elle compose notamment la musique de ses propres courts-métrage ainsi que d’autres projets. Elle étudie aussi les arts graphiques en France et à son retour en Turquie, elle chante dans un groupe R&B appelé Bitter. Elle commence à écrire ses chansons pour le groupe Nada qu’elle a créé avec Selen Hünerli et lance ensuite Mira avec Tan Tunçağ. 

Tunçağ aime mélanger l’électronique et les éléments acoustiques dans sa musique. Il commence à jouer dans différents groupes lorsqu’il vit à Londres. Dès son retour en Turquie, il travaille sur de nombreux projets de composition pour le théâtre, les films, la télévision ainsi que la publicité. En 2005 il forme son groupe d'électro-rock Portecho avec Deniz Cuylan. Tunçağ travaille aujourd’hui avec Portecho et Mira. 

Sur le Web : @miramuzik - Facebook - iTunes  - Site Web Soundcloud   

Fictions, Meydan | La Place Vol. 1, Meydan | La Place Vol.2

Auteur : Perihan Mağden

[VOL. 1 & 2] Perihan Mağden (1960) a écrit et publié des romans, de la poésie, de nombreux essais et éditoriaux dans la presse. Orhan Pamuk dit de Perihan Mağden qu’elle « est parmi les écrivains les plus inventifs et francs de sa génération. » Que connaît-on de Perihan Mağden en français ? Un seul roman, son premier écrit en 1991 et traduit en 2003 chez Actes Sud : Meurtres d’enfants messagers. Elle écrit de nombreux romans entre 1991 et 2010, traduits à travers le monde : en anglais, en coréen, en grec, en hongrois, en néerlandais, en italien, en albanais… Elle tenait jusque janvier 2012 une chronique dans le quotidien Taraf. Son dernier roman Yıldız yaralanması est paru en novembre 2012. Son roman Ali et Ramadan paraîtra en français chez Publie.Net et Publie.Papier avant la fin 2013. 

Fictions, Lecture, Meydan | La Place Vol. 1, Meydan | La Place Vol.2, Poésie

Auteur : Karin Karakaşlı

[VOL. 1 & 2] Karin Karakaşlı (1972) a fait des études de traduction et d'interprétation à l’université Boğaziçi à Istanbul. De 1996 à 2006 elle fut rédactrice, chroniqueuse et chef de département à l’hebdomadaire turc-arménien Agos. Karakaşlı a également traduit Anita Brookner et Peter Esterhazy en turc. Elle est l'auteur d'essais, de nouvelles, de poésie et de romans pour les enfants. 

Sur le web : @KarinKarakasli et Facebook 

Fictions, Meydan | La Place Vol.2

Auteur : Barış Bıçakçı

[VOL. 2] Né à Adana, Barış Bıçakçı (1966) a commencé par écrire de la poésie. Il est désormais l'auteur de  six courts romans. Il a également coécrit avec Seyfi Teoman, en 2008, le scénario de Tatil Kitabı | Devoirs de vacances, un film présenté dans de nombreux festivals internationaux, notamment en France. Seyfi Teoman, décédé en 2011, avait également adapté le quatrième roman de Bıçakçı, Bizim Büyük Çaresizliğimiz | Notre grande détresse, en collaboration avec l'auteur. Si l'on excepte la récente traduction, en allemand, de ce quatrième roman, Bıçakçı ne peut être lu que par des turcophones (il a d'ailleurs un public fidèle mais se tient écarté des médias). Son dernier roman, Sinek Isırıklarının Müellifi | L'auteur des piqûres de mouches, raconte la crise de la quarantaine que traverse un écrivain vivant dans la banlieue lointaine d’Ankara.

Meydan | La Place Vol.2, Essai

Auteur : Esra Almas

[VOL. 2] Après avoir terminé son doctorat à l’Université d’Amsterdam, Esra Almas (1973) retourne dans sa ville natale, Istanbul, en 2012 afin d’enseigner la littérature à l’université Doğus. Sa thèse explore les liens entre le capital littéraire et le paysage littéraire d’Istanbul dans l’œuvre de Orhan Pamuk. Ses intérêts de recherche incluent la théorie critique, la traduction, la diaspora turque, les études urbaines ainsi que le concept de « flânerie », en ville et dans la littérature. Elle propose dans le second volume de Meydan | La Place une promenade littéraire sur le Bosphore.