Photo

Labo, Blog, Photo

Meydan | La Place sur Instagram

Retrouvez dès aujourd'hui Meydan | La place sur Instagram (@meydanlaplace)... Avec ce nouveau compte, je veux explorer les possibilités de parler de livres à travers les images, de créer un petit club de lecture si vous voulez, où l'on peut échanger. Quelle différence avec Facebook, où Meydan | La Place est déjà présent ? Je pense que Instagram offre une autre façon de naviguer à travers les images et nous permettra de nous plonger dans nos lectures et les histoires que l'on raconte d'une manière différente. Donc si vous êtes déjà sur Instagram, rejoignez-moi, et tentons d'explorer ensemble.

Blog, Photo

La bibliothèque publique de Beyazıt

La bibliothèque publique de Beyazıt State “Kütüphane-i Umumi Osmani” fut la première bibliothèque fondée en 1884 par l'Empire Ottoman dans deux bâtiments historiques datant du début du 16e siècle. Située entre la mosquée de Beyazıt et le marché des librairies de seconde main, la bibliothèque contient  près d'un million de documents : des livres et une des plus importantes archives de journaux et de revues de Turquie. 

L'institut de recherche SALT possède une archive photographie du lieu dont voici quelques images. 

Blog, Photo

Ali et Ramazan

Perihan Mağden signe un roman coup de poing et nous emmène au cœur d'une histoire d'amour entre deux garçons orphelins tentant de survivre dans la Turquie des années 80-90. Ce roman tiré d'un fait divers est tissé à coups de phrases brèves, de ponctuation déconcertante et d'émotion, sans jamais tomber dans le sentimentalisme. C'est là la force de l'écriture de Mağden qui est sans aucun doute parmi les plus importants auteurs de la littérature contemporaine turque. 

Blog, Photo

Les bateaux en bois de Sinop

Dans la ville portuaire de Sinop, située sur une presqu'île au bord de la Mer Noire, où se trouve la prison la plus ancienne du pays datant de l'époque ottomane, il est encore très courant de voir des bateaux en bois.  

Pendant l'hiver, ces bateaux vivent dans l'attente... d'être réparés, entretenus, embarqués. Les couches de peinture disparues durant l'hiver rendent la chaleur de la texture du bois visible. Et cette beauté, c'est Cem Keskin, originaire de Sinop, passionné par la mer et les bateaux, qui l'a photographiée.  

Cem anime aussi (en turc) la page Facebook intitulée Iulius Kallineikos, capitaine du IIIème siècle après J-C qui vécut à Sinop. Merci à lui pour ces belles images. 

Les bateaux en bois de Sinop. Photo : Cem Kesin

Les bateaux en bois de Sinop. Photo : Cem Kesin

Les bateaux en bois de Sinop. Photo : Cem Kesin

Les bateaux en bois de Sinop. Photo : Cem Kesin

Les bateaux en bois de Sinop. Photo : Cem Kesin

Les bateaux en bois de Sinop. Photo : Cem Keskin

Les bateaux en bois de Sinop. Photo : Cem Keskin

Les bateaux en bois de Sinop. Photo : Cem Keskin

Les bateaux en bois de Sinop. Photo : Cem Keskin

Les bateaux en bois de Sinop. Photo : Cem Keskin

Blog, Photo

Histoire d'un petit Tünel

Le Tünel d'Istanbul a 138 ans. Conçu par l'ingénieur français Eugène-Henri Gavand en 1867, le Tünel (de l'anglais "tunnel") est le funiculaire souterrain qui relie les quartiers de Karaköy et de Beyoğlu. Cette courte ligne de métro de 573 mètres qui a été inaugurée le 17 janvier 1875 est encore active aujourd'hui et est, selon Wikipedia,

la deuxième ligne de chemin de fer souterraine au monde après le métro de Londres (1863) et la première ligne de chemin de fer souterraine urbaine en Europe continentale. Toutefois la première véritable ligne de métro avec plusieurs stations d'Europe continentale a été la ligne 1 du métro de Budapest (1896).

J'adore les quartiers autour du Tünel et de Galata, j'aime surtout le voyage depuis Taksim, sur la rive européenne, jusque Kadıköy, en face, sur la rive asiatique. Lorsque je loge chez ma grand-mère à Istanbul, qui vit du côté de Levent, cette petite aventure en transports consiste à prendre le métro jusque Taksim, marcher tout le long de l'avenue de l'Istiklâl jusqu'au Tünel, prendre le funiculaire jusque Karaköy puis le ferry  pour traverser le Bosphore pour arriver à Kadıköy... Je réussis parfois à capturer quelques clichés sur l'iPhone, en voici quelques-uns que j'ai repêchés sur mon disque dur... 

Suivre le vendeur de Simit...

... puis suivre le tram.

Regarder le petit métro arriver dans le Tünel.

Regarder Karaköy du haut du pont de Galata. Aimer sa ville natale. 

L'aimer encore plus (cette traversée, on ne s'en lasse jamais).