Blog, Fictions

Un héros de la BD turque : Abdülcanbaz

Un gentilhomme ottoman, héros du peuple

Abdülcanbaz est un personnage créé en 1957 par Turhan Selçuk (1922 - 2010), le plus grand graphiste et auteur de bande dessinée turc de l’après-guerre. Surnommé le gentilhomme d'Istanbul, il est connu chez les étrangers comme étant "L'Incroyable Turc | Müthiş Türk".

Abdülcanbaz de Turhan Selçuk (c) Biz A.Ş.

Abdülcanbaz ne supporte pas les injustices, il a le coeur noble, il est brave et courageux, il est extrêmement fort (il a des "muscles en acier | çelikten kas") et très intelligent... bref le héros parfait. Mais surtout, notre gentilhomme ottoman est le héros du peuple et de tous les temps - ses aventures traversent les époques : aujourd'hui, à l'époque ottomane, pendant la guerre de l'indépendance turque, dans l'espace ou encore dans l'Egypte antique... Il est toujours du côté de ceux dans le besoin, des victimes et il combat les ennemis du peuple avec sa fameuse arme : la claque ottomane. 

ŞRAAAK! La claque ottomane

L’armée ottomane comptait une unité de combat d’hommes entraînés à fendre des blocs de marbre de leurs mains nues.  Lors des combats, ces unités se battaient sans armes, tuant leurs ennemis avec la seule force de leur « claque ». C'est la puissance de frappe qui distingue cette claque ottomane d'une claque ordinaire : elle peut envoyer un homme à terre d’un simple geste de la main. Les plus grands donneurs de claques étaient les mercenaires de l'armée ottomane, appelés les Başıbozuk (si si, comme dit le capitaine Haddock dans Tintin, Bachi-bouzouk).

La claque ottomane, Abdülcanbaz par Turhan Selçuk (c) Biz A.Ş.

Pendant des années, les aventures de Abdülcanbaz ont été publiées dans les journaux Milliyet, Cumhuriyet, Akşam et Yeni İstanbul. Ce n'est que dans les années 80 puis 90 que la série sera publiée sous forme d'albums BD, d'abord par Mehmet Benli, ensuite par les éditions Milliyet Yayıncılık. En 1987, Turhan Selçuk cesse de dessiner son héros mais après de nombreuses demandes de la part des lecteurs, il lui redonne vie en 1994. 

Turhan Selçuk

Tout comme dans les aventures de Karagöz et Hacivat, il y a des personnages du peuple dans Abdülcanbaz. Ce sont leurs conflits et leur combats que l’on y voit. Il s’agit des conflits et des combats de notre peuple...
— Turhan Selçuk au sujet de Abdülcanbaz, 2003 (traduction Canan Marasligil)

Turhan Selçuk (c) d.r

Un graphisme superbe

Les aventures d'Abdülcanbaz ne sont pas encore traduites en français (j'en rêve !) et le texte est complexe (humour et jeux de mots omniprésents) et contient un message politique important. Cependant, ne pas comprendre les textes ne vous empêchera en aucun cas d'apprécier le talent de Turhan Selçuk à travers ses dessin et ce graphisme absolument superbes. En voici quelques exemples ci-dessous, des anciennes couvertures, notamment des éditions Milliyet, ainsi que les toutes nouvelles éditions, très beaux albums publiés par Biz A.Ş. dont le patron possède aujourd'hui les merveilleux originaux, et que j'ai personnellement eu la chance de voir à Istanbul.