Meydan 2 : premiers auteurs confirmés

C'est avec plaisir que je peux enfin vous annoncer les noms des trois premiers auteurs confirmés pour Meydan | La Place 2. J'avais déjà écrit dans des articles précédents que je comptais partager le processus de création de Meydan | La Place en toute transparence afin que vous puissiez faire partie de ce long voyage avec moi. Tout ce processus prend du temps, parce que je prends le temps de lire beaucoup (beaucoup) d'auteurs, car je suis curieuse et que ce serait trop facile de taper dans les réseaux que je connais bien. Alors je cherche plus loin et cela prend plus de temps - mais j'aime beaucoup travailler de cette façon, et puis j'ai d'autres projets aussi qui remplissent bien mes journées.

Pour l'instant je suis toute seule en tant que traductrice (mais pas pour longtemps car j'ai reçu un e-mail d'une traductrice qui aimerait beaucoup que l'on travaille ensemble... patience...) et les collègues Publie Net (surtout Christinne Jeanney) se joindront à moi dès que je commencerai à leur envoyer les premiers textes traduits.

Ma sélection est presque terminée. Dès que je fus certaine des premiers noms que je voulais absolument vous faire découvrir, je suis passée à la paperasse. Et oui chers lectrices et lecteurs, avant de traduire, il faut tout de même l'autorisation des auteurs et/ou de leurs agents. (Je profite au passage pour remercier les agents et les auteurs qui sont toujours très motivés pour continuer l'aventure Meydan | La Place). Tout cela reste un travail d'équipe donc, au-delà les frontières.

Là, je me contente de vous lancer les noms : Aslı Tohumcu, Mehmet Murat Somer, Seray Şahiner. Mais je vous promets dans les jours et les semaines qui suivent de vous les présenter et de vous parler de leurs textes - et surtout de vous dire pourquoi ils me touchent et pourquoi j'ai envie de les traduire.

Pour Tohumcu et Şahiner, il s'agira de premières traductions en français. Somer, lui, a vu nombreux de ses romans policiers traduits et publiés en français, mais moi je vous proposerai un tout autre genre de récit, pas du tout un policier... (bien entendu, mon but est de compléter ce qui existe afin que vous puissiez goûter à une plus grande diversité de littératures venant de Turquie). Ce soir, je commence donc à traduire une nouvelle de Mehmet Murat Somer, intitulée "Evlatsız Fethi", tirée de son recueil Üç pastoral ve pastorize tablo. Notes de traductions et présentation des auteurs à suivre...