Sema Kaygusuz : "En finir avec les préjugés"

L'auteur turque Sema Kaygusuz participe à une série intitulée "Des écrivaines face à l'Islam" du journal Libération et signe cet article "En finir avec les préjugés". En voici quelques extraits.

“L’islam est une identité qu’on me lance au visage à des moments imprévisibles et qui me prend au dépourvu. Bien que je vive à ma guise dans mon propre pays, toute non croyante que je suis, dès que je mets le pied dans une ville européenne, que ce soit Paris ou Berlin, je suis définie et reconnue comme étant une femme musulmane.”

”Dans ces moments, je ressens violemment comment les préjugés qui émaillent la vie quotidienne nivellent en une morne uniformité les différentes strates de la culture.”

”Quant à la question d’être une femme dans un pays musulman, c’est, par sa nature même, une approche antilaïque. Mais si l’on veut savoir ce que cela signifie d’être alévi en Turquie, kurde, arménien ou syriaque, féministe ou homosexuel dans un pays soumis à un système patriarcal, ou encore voilée dans un pays laïc, c’est autre chose.”

”L’islam, qui a pris la forme d’un rite formel du passé, n’est plus désormais un culte rendu à Dieu, mais un vaste banquet. Le Dieu qu’elles adorent ne commande que de gagner de l’argent.”
— Sema Kaygusuz dans Libération

Vous pouvez lire l'article dans son entièreté (traduit du turc par Catherine Erikan) sur le site de Libération.

La chute des prières, Sema Kaygusuz (Actes Sud)

Sema Kaygusuz (1972, Samsun, Turquie) a publié de nombreux recueils de nouvelles et trois romans en Turquie. Son premier roman, La chute des prières (Yere Düşen Dualar) publié en 2006 en Turquie, est paru en 2009 chez Actes Sud ((traduit par Noémi CINGOZ). Vous pouvez suivre Sema Kaygusuz sur Twitter @KaygusuzSema en Turc.